Vendeurs – Grossistes

Les vendeurs – grossistes se démarquent des seuls vendeurs par leur quantité, et par leur réseau de vente. Un simple individu dans un réseau social, ayant 1 ou 2 produits dont les modalités d’acquisition ou de fabrication sont discutables, a un faible impact sur les grandes menaces auxquelles doivent faire face les producteurs. Un grossiste dispose de dizaines ou centaines de milliers de produits. Ils sont bien renseignés, professionnels, et sont capables d’alimenter des circuits de distribution internationaux.  L’installation de vendeurs-grossistes sur les réseaux sociaux, les sites d’annonces, sites marchands, forums ou sur des sites de e-commerce sont une source de menace importante.

Les moyens d'action

Il existe plusieurs moyens pour lutter contre cette source de menace :

  • Bloquer et saisir les flux financiers permettant aux vendeurs d’être rémunérés. Plusieurs dispositifs mondiaux se mettent en place, avec la participation des moyens de paiement en ligne, pour assécher les flux financiers qui émanent des ventes illégales sur Internet.
  • Arrêter les vendeurs pour leur infliger des peines d’emprisonnement et des amendes, et leur faire cesser leurs activités.
  • Mettre en demeure le vendeur de cesser son activité en le menaçant de poursuites.
  • Notifier les plateformes sociales, ou marchandes, pour qu’ils dé-publient les offres et ferment les comptes des vendeurs

La lutte contre les vendeurs et grossistes sur Internet commence par une surveillance sans faille du réseau Internet, avec des outils spécialisés dans la détection de vente de contrefaçons en grande quantité, pour d’une part augmenter le risque d’être saisis, interpellés, ou exclus des plateformes qu’ils utilisent, et pour une autre part leurs rendre la tâche plus difficile pour leur visibilité sur Internet.

Aujourd’hui les grossistes ont peu de risque, et peu de difficultés à trouver leurs acheteurs directement sur les réseaux Internet, la traque Internet étant bien moins active que l’activité des vendeurs grossistes sur l’ensemble des réseaux. De surcroît, l’activité est organisée en flux tendu, et le vendeur identifié sur le réseau ne dispose que très rarement de son stock sur lui ou dans son local.