Cosmétiques

Norasit's Gallery (NorGal)Les consommateurs risquent leur santé en achetant des produits qui, en plus d’être dangereux, n’ont aucune vertu. Internet a permis aux contrefacteurs de bénéficier d’un vaste accès à l’ensemble des consommateurs.

Les cosmétiques font partie des contrefaçons les plus dangereuses pour les consommateurs. Le produit peut avoir des effets sur la peau et plus gravement sur la santé des consommateurs. Bien que l’emballage soit similaire au produit d’origine, la composition diffère de celle de la marque. Le consommateur prend des risques dans la mesure où le cosmétique n’est pas produit en respect des contrôles qualité et ainsi que du cahier des charges validé par la marque. Dans le meilleur des cas, le faux cosmétique n’aura aucun effet sur son utilisateur, mais dans les autres cas, s’il contient des produits chimiques mal mélangés, voire nocifs, il peut nuire gravement à la santé de l’utilisateur.

Le risque allergène

La contrefaçon est une forme de tromperie car la marchandise ne contient pas le savoir-faire de la marque. Le risque allergène est alors décuplé. Les contrefacteurs ne se préoccupent pas des répercussions que peuvent avoir les cosmétiques qu’ils produisent. Ils cherchent à vendre en s’appropriant l’image positive de la marque et à engranger du profit.

Un communiqué du FBI rapporte que le gouvernement américain ainsi que les industriels ont analysé des cosmétiques contrefaits. Les résultats démontrent de la dangerosité des substances utilisées dans l’élaboration de ces produits. Ils contiennent par exemple de l’arsenic, du béryllium, du cadmium, ainsi que de hautes doses d’aluminium et des bactéries dangereuses. Ces substances peuvent endommager la peau et provoquer de l’acné, du psoriasis, des démangeaisons et causer des infections si elles entrent  en contact avec une plaie ouverte ou les yeux.