Sacs et accessoires

Fashion girl with elegant handbag bagOn trouve de nombreux sacs sur internet, avec la mention « pas cher ». Une nouvelle tendance se profile. Les contrefacteurs ont tendance à rapprocher leurs prix de ceux des marques, le tout pour engranger plus de profits mais aussi pour que les consommateurs tendent à penser qu’à ce prix il s’agit bien d’un modèle véritable.

La commission européenne illustre la situation en donnant des chiffres précis sur l’année 2013. Ces chiffres illustrent l’importance des ventes illicites sur le territoire européen. D’après son rapport annuel, les douanes européennes ont saisies 817 792 sacs et tout autres accessoires assimilés que l’on peut mettre dans une poche (portefeuilles, porte-monnaie, porte-cigarettes, ..). Elles ont également saisies 1 228 919 bijoux et 467 268 accessoires vestimentaires.

La perte pour les industriels du secteur aurait été de 112 034 722 € pour l’ensemble de ces produits, si les articles avaient été mis en vente. Cette estimation se base sur la valeur euro des articles originaux en boutique.

Le mot d’ordre dans le luxe: l’exclusivité

Les sacs de grandes marques attisent l’envie chez le consommateur et les revendeurs de contrefaçon s’en servent pour les appâter sur internet, leur promettant de réaliser de belles offres. Les industries du luxe ont pour principe l’exclusivité et évitent autant que possible les ventes sur d’autres plateformes que les leurs ainsi que celles de leurs distributeurs officiels, en particulier à prix plus faibles. Cette pratique représente un manque à gagner pour toute une industrie.